11252017Sam

Le monde doit s’inquièter des violations des droits de l’homme en Iran

Le monde doit s’inquièter des violations des droits de l’homme en Iran

Exposition en plein air, Place de la Bastille
Vendredi 29 septembre 2017, de 14h à 18h

Un rapport de l’ONU, présenté ce mois-ci à l’Assemblée générale des Nations Unies, vient de réclamer une enquête indépendante sur les massacres perpétrés dans les prisons en Iran.

Un rassemblement sera organisé, vendredi lors d’une exposition en plein air, sur la Place de la Bastille, pour réclamer la condamnation des exécutions dans ce pays, et le déclenchement d’une enquête par la communauté internationale.

Plus de 30 000 prisonniers politiques ont été exécutés en 1988 en Iran, suite à une fatwa de Khomeiny. La plupart des responsables de ces crimes sont actuellement à des postes clés du pouvoir iranien.

Amnesty International vient d’alerter sur les destructions des fosses communes de victimes des massacres dans certaines villes iraniennes.

La Rapporteuse spéciale de l'ONU sur la situation des Droits de l'Homme en Iran (Mme Asma Jahangir) précise dans son rapport récent : « En août 2016, un enregistrement audio d’une réunion entre de hauts fonctionnaires de l’État et des dignitaires religieux en 1988 a été rendu public. Il révèle les noms des responsables qui ont ordonné les exécutions et les ont justifiées; en font notamment partie l’actuel Ministre de la Justice, un juge de la Haute Cour de Justice toujours en fonction et le directeur de l’une des principales institutions religieuses du pays, qui était également candidat aux élections présidentielles tenues au mois de mai. »

Lors de l’exposition de vendredi des survivants du massacre et des familles de victimes témoigneront auprès du public.

Exposition en plein air
Exécutions et droits de l’homme en Iran
29 septembre à 14h
Place de la Bastille, 75011 Paris

Comité de Soutien aux Droits de l’Homme en Iran http://www.csdhi.org
Merci de confirmer votre présence à l’adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.