Iran: Les Etats-Unis ont bien placé les Gardiens de la révolution sur une liste d’entités terroristes

Nous publions l’intégralité de la traduction du communiqué du Departement du Tresor, publié le jour même de l’annonce de Donald Trump, le 13 octobre, et les documents qui démontrent clairement que le CGRI (IRGC), sous toutes ses nominations, figure bien sur la liste américaine des terroristes mondiales (Special Designated Global Terrorist) ou SDGT et est donc considérée dans sa totalité comme une entité terorriste avec les conséquences que cela entrainent.

Voici la traduction du communiqué du Tresor :

Departement du Trésor américain
Centre de Presse

Le Département du Trésor américain désigne le CGRI comme une entité terroriste et cible les pasdaran et leurs soutiens militaires en vertu de l'Autorité de lutte contre la prolifération


13/10/2017

WASHINGTON – Aujourd’hui, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département du Trésor américain a désigné les Gardiens de la révolution (pasdaran) comme une entité terroriste en vertu du décret exécutif 13224 relatif au terrorisme mondial, et conformément à la Loi sur la lutte contre les adversaires de l'Amérique par les sanctions. L'OFAC a désigné aujourd'hui les pasdaran pour leurs activités de soutien à la force Qods affiliée aux pasdaran (IRGC-QF), qui a été désignée conformément au décret exécutif 13224 du 25 octobre 2007 pour avoir soutenu un certain nombre de groupes terroristes, dont le Hezbollah et le Hamas, ainsi que les Talibans. Les pasdaran ont fourni un soutien matériel à la force Qods affiliée aux pasdaran (IRGC-QF), notamment en fournissant de la formation, du personnel et du matériel militaire.

De plus, l'OFAC a désigné aujourd'hui quatre entités en vertu du décret exécutif 13382, visant les proliférateurs des armes de destruction massive et leurs partisans, pour leur soutien aux pasdaran ou à l'armée iranienne.

« Les pasdaran ont joué un rôle central dans le fait que l'Iran soit devenue le principal parrain du terrorisme dans le monde. La quête du pouvoir en Iran se fait au prix de la stabilité régionale et le Département du Trésor continuera d’utiliser ses pouvoirs pour perturber les activités destructrices des pasdaran », a déclaré le Secrétaire américain au Trésor, Steven T. Mnuchin. « Nous indexons les pasdaran pour avoir fourni un soutien à l'IRGC-QF, la principale entité iranienne qui a permis à la campagne implacable du président syrien, Bachar el-Assad, de sévir contre sa propre population, et qui a favorisé les activités meurtrières du Hezbollah, du Hamas et d'autres groupes terroristes. Nous exhortons le secteur privé à reconnaître le fait que les pasdaran infiltrent une grande partie de l'économie iranienne et que ceux qui traitent avec des sociétés contrôlées par les pasdaran le font à grands risques. »


Les Gardiens de la révolution (pasdaran)

Les pasdaran ont été désigné aujourd'hui pour les activités qu'ils entreprennent pour aider, parrainer ou fournir un soutien financier, matériel ou technologique, les services financiers ou autres types de soutien à l'IRGC-QF. Les Pasdaran, qui sont l'organisation mère de l'IRGC-QF, avaient déjà été désignés en vertu du décret exécutif 13382, le 25 octobre 2007, dans le cadre de leur soutien aux programmes de missiles balistiques et nucléaires iraniens, et conformément au décret exécutif 13553 du 9 juin 2011 et au décret 13606 du 23 avril 2012, en relation avec les violations des droits de l'homme en Iran.

Les Pasdaran ont fourni un soutien matériel à l’IRGC-QF, notamment en fournissant de la formation, du personnel et du matériel militaire. Les Pasdaran ont formé le personnel de l’IRGC-QF en Iran, avant leur déploiement en Syrie et ont déployé au moins une centaine de personnes de leurs forces terrestres conventionnelles, en Syrie pour soutenir les opérations de l’IRGC-QF. Le personnel des pasdaran présent en Syrie a fourni une aide militaire à l’IRGC-QF et a été affecté aux unités de l’IRGC-QF sur le champ de bataille, où ils fournissent un important soutien au combat, notamment en tant que tireurs d'élite et mitrailleurs.

En outre, les Pasdaran ont recruté, formé et facilité le déplacement des ressortissants afghans et pakistanais en Syrie, où ces agents sont affectés pour combattre aux côtés de l’IRGC-QF. Les Pasdaran ont également travaillé avec l'IRGC-QF pour transférer du matériel militaire en Syrie. Les Pasdaran se sont servi autant de leurs propres bases que des aéroports civils en Iran pour transférer du matériel militaire en Irak et en Syrie pour l’IRGC-FQ.

 

Les Industries ShahidAlamolhoda, Rastafann et Fanamoj

L'OFAC a également désigné aujourd'hui trois entités basées en Iran, conformément au décret exécutif 13382 pour leurs activités liées à deux éléments clés de l'armée iranienne.

ShahidAlamolhoda Industries (SAI) a été désignée pour être détenue ou contrôlée par le Groupe de l'industrie des missiles de la défense navale en Iran (SAIG). SAIG, qui est impliqué dans le développement et la production de missiles de croisière et est responsable des missiles navals, a été indexé conformément au décret 13382 du 16 juin 2010. SAIG est également sanctionné par les Nations Unies et l'Union Européenne. SAI, un subordonné direct à SAIG, est impliqué dans le développement de composants de missiles.

RastafannErtebat Engineering Company (Rastafann) a été désigné pour avoir fourni ou tenté de fournir un soutien financier, matériel, technologique ou autre, ou d’apporter des biens ou des services en soutien au SAIG et aux pasdaran. Rastafann a fourni des systèmes de radars à SAIG et du matériel de communication aux pasdaran.

Fanamoj, la société mère de Rastafann, a été désignée pour avoir fourni ou tenté de fournir un soutien financier, matériel, technologique ou autre, ou d’apporter des biens ou des services en soutien aux pasdaran. Fanamoj a conçu des composants pour les systèmes de missiles de l'armée iranienne.

Wuhan Sanjiang Import and Export Co. LTD
Par ailleurs, l'OFAC a désigné Wuhan Sanjiang Import and Export Co. Ltd (Wuhan Sanjiang), basée en Chine, en vertu du décret exécutif 13382 pour les activités de prolifération liées à un soutien important de l'armée iranienne. Wuhan Sanjiang a fourni un soutien financier, matériel, technologique ou autre, ou a apporté des biens ou des services en soutien à la compagnie iranienne Shiraz Electronics Industries (SEI).

SEI a été indexée en vertu du décret exécutif 13382 du 19 septembre 2008, pour être détenue ou contrôlée par le ministère iranien de la Défense et de la logistique des forces armées (MODAFL). SEI s'est engagée dans la fabrication de divers équipements électroniques pour l'armée iranienne, notamment les radars, les tubes à vide électroniques hyperfréquences, l'électronique navale, l'avionique et les systèmes de contrôle, les simulateurs d'entraînement, la technologie de guidage des missiles et les équipements d'essais électroniques.

Depuis au moins 2014, Wuhan Sanjiang a conclu des contrats pour vendre à SEI des gyrocompas liés à la navigation, évalués à des centaines de milliers de dollars. Wuhan Sanjiang a vendu à SEI une variété de capteurs hautement spécialisés évalués à près d'un million de dollars et a pris des mesures pour masquer ces transactions afin d'éviter la détection.

De plus en 2011, Wuhan Sanjiang a transféré six véhicules de transport de bois hors route en Corée du Nord, que la Corée du Nord a ensuite transformés en des rampes de Lancement (TEL) pour son programme de missiles balistiques.