02202018Mar

Un nouvel équilibre du pouvoir en Iran

La semaine dernière, les Etats-unis ont appelé à la mise en place de nouvelles sanctions ciblées contre Téhéran alors que les dernières sanctions sont levées suite à l’accord sur le nucléaire. Les sanctions ciblées étaient en partie une réponse à la répression des manifestations qui ont ébranlées l’Iran ces dernières semaines.

Réduire le prix du pétrole détruira le régime iranien

Afin de détruire le régime iranien et soutenir la population, nous devons viser les ressources les plus importantes pour le régime – le pétrole – et réduire les prix à l’international au-dessous de ce qu’il peut supporter, ont écrit David B. Rivkin, ancien cadre du Département de la Justice et de l’Énergie à la Maison-Blanche, et Nawaf E. Obaid, un partenaire des projets du renseignement et de la défense au centre Belfer d’Harvard, dans une tribune pour l’USA Today.

Depuis hier, jeudi, des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes en Iran dont Machhad, Kermachah, Tabriz et Chiraz. A Kermanchah les forces de répression ont chargé la foule. Les slogans lancés à Kermachah sont : "Liberez les prisonniers politiques", "la mort ou la liberté", « Abandonne la Syrie, occupes-toi de nos problèmes".