Avec AFP: Les Etats-Unis présenteront la semaine prochaine une résolution au Conseil de Sécurité de l'ONU pour prolonger l'embargo sur les ventes d'armes à l'Iran, malgré l'opposition de Moscou et Pékin, a annoncé ce mercredi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

«La semaine prochaine, les Etats-Unis proposeront une résolution au Conseil de Sécurité de l'ONU pour prolonger l'embargo sur les armes imposé à l'Iran», a déclaré le secrétaire d'Etat au cours d'une conférence de presse. Washington cherche à prolonger cet embargo sur les ventes d'armes conventionnelles à Téhéran, qui expire le 18 octobre. Mike Pompeo s'est dit préoccupé par des informations selon lesquelles Pékin se préparerait déjà à vendre des armes à Téhéran. «Il y a des pays qui font la queue pour vendre des armes qui vont déstabiliser le Moyen-Orient, mettre Israël en danger, mettre l'Europe en danger et mettre aussi des vies américaines en danger», a-t-il dit. «Nous ne les laisserons pas faire. Nous utilisons donc tous les outils diplomatiques à notre disposition», a-t-il ajouté.

Argutie juridique
Le Chine et la Russie, qui ont un droit de véto au Conseil de Sécurité de l'ONU, sont opposées à une prolongation de cet embargo. Les Etats-Unis estiment qu'ils ont le droit d'imposer le rétablissement des sanctions économiques de l'ONU contre Téhéran levées dans le cadre de l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien -- et ce, dans leur esprit, même si le président américain Donald Trump a retiré son pays de cet accord en 2018.

L'administration Trump a déjà unilatéralement rétabli les sanctions américaines initialement levées dans le cadre de l'accord de 2015 et veut maintenant utiliser une argutie juridique: dès lors que la résolution du Conseil de sécurité qui avait entériné en 2015 l'accord sur le nucléaire iranien présentait les Etats-Unis comme Etat «participant», alors ils peuvent imposer le retour des sanctions. Les alliés européens de Washington, tout en se montrant disposés à prolonger l'embargo sur les armes, ont manifesté leurs réserves face à une telle tactique.

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS