L’analyste Gérard Vespierre, chercheur associé à la Fondation d'études pour le Moyen-Orient, a décortiqué la crise iranienne dans son dernier billet publié sur le site de La Tribune. Extraits :

L'Iran vient de connaître, à nouveau, de très tristes heures. Après les manifestations de 2017, et 2018, maintenant 2019. Les manifestations des années précédentes avaient pour cause la désastreuse gestion des précieuses ressources en eau du pays, et le tout aussi désastreux état des finances et de l'économie. Les conséquences ont eu pour noms : baisse des rendements agricoles et forte dégradation du niveau de vie (…)

Par Jubin Katiraie

Lorsqu'il s'agit de faire affaires avec le régime iranien, l'Occident devrait toujours s’interroger sur la destination finale de l'argent. L'une des expressions importantes entendues cette semaine dans les médias était « pétrole pour la terreur », faisant mention au réseau de navires qui soutient financièrement les Gardiens de la révolution (pasdaran), à l’instar du pétrolier « Adrian Darya 1 ».

Avec l’AFP - Boris Johnson s'est entretenu lundi à Londres du Brexit et de l'Iran avec le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton.

Selon un porte-parole de Downing Street, MM. Bolton et Johnson ont abordé « un éventail de questions, dont l'Iran, Hong Kong et la 5G » et un accord commercial entre Royaume-Uni et les Etats-Unis, lors de cette visite au plus haut niveau d'un représentant de l'administration américaine depuis que Boris Johnson a succédé à Theresa May le 24 juillet.

Twitter a annoncé avoir suspendu les comptes de plusieurs médias d’Etat iraniens en raison des persécutions de la minorité religieuse bahaïe. Un message en anglais – « Compte suspendu. Twitter suspend les comptes qui violent ses règles » – barre depuis vendredi les pages de l’agence de presse officielle Irna, du Club des jeunes journalistes et de deux comptes de l’agence de presse Mehr, proche des conservateurs modérés. Le commentateur Ali Akbar Raefipoor a également été visé.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS