06232018Sam

La vie des chrétiens en Iran

L’agence de presse IRNA, porte-parole officiel du régime iranien, a rapporté que « des membres d'un culte chrétien dissimulé qui en faisaient la promotion et qui essayaient de perturber le marché et l'ordre économique ont été arrêtés. »

Les chiffres officiels iraniens indiquent que plus de 100 000 chrétiens vivent en Iran, bien que certaines organisations chrétiennes pensent que ce nombre pourrait être de 270 000, voire plus. Alors que les églises ethniques traditionnelles, telles que l'église arménienne, sont généralement tolérées, les chrétiens évangéliques et les convertis sont traités de manière brutale par les autorités. Selon la loi iranienne, la conversion de l'islam à une autre religion est un crime qui peut entraîner la peine de mort.

Selon l' « Article 18 », une organisation qui milite en faveur des chrétiens persécutés en Iran, « Milad Goudarzi, Amin Khaki, Alireza Nour-Mohammadi et Shehabuddin Shahi ont tous été arrêtés par les forces de sécurité, le mardi 12 décembre, à Karaj ». Six logements utilisés par les convertis au christianisme en tant qu'église auraient également été attaqués par les forces de sécurité du régime iranien.

L'agence de presse Mohabat News a rapporté que les forces de sécurité ont attaqué deux magasins appartenant à deux des détenus. Les magasins ont été scellés pour « surfacturation », « spéculation » et « non-respect des règlements de la guilde. » Une Bible et un ordinateur portable ont également été confisqués.

Au moins cinq dirigeants religieux ont été assassinés et des centaines d'autres ont été interrogés ou incarcérés en Iran depuis la révolution islamique en 1979. La publication de la version persane de la Bible en Iran est interdite, tandis que plusieurs églises ont été contraintes à fermer. Pourtant, la persécution ne semble pas avoir découragé la communauté croissante de croyants chrétiens : selon l'organisation de mission de recherche « Operation World », la population chrétienne iranienne a augmenté de près de 20 pourcent par an – plus que tout autre pays dans le monde.

En juin 2017, un iranien et trois Azéris convertis au christianisme ont été condamnés chacun à dix ans d'emprisonnement pour avoir mené des activités missionnaires et « mené des activités contre la sécurité nationale ». Les quatre hommes avaient été arrêtés il y a un an, après avoir voyagé à Téhéran avec des amis chrétiens et avaient été incarcérés dans la sinistre prison d'Evine à Téhéran.

L'Iran a été décrit par les ONG comme l'un des pires violateurs de la liberté religieuse.

« Depuis 2010, les autorités ont arbitrairement arrêté et détenu plus de 600 chrétiens dans tout le pays (…) Au cours de l'année écoulée, il y a eu de nombreux incidents où les autorités iraniennes ont attaqué les services religieux, menacé des membres de l'église et arrêté et emprisonné des fidèles et des dirigeants d'église, en particulier des convertis chrétiens évangéliques, » a rapporté la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale.

Recherche

Iran, Les ouvriers du terminal de fret routier de Ispahan, rejoignent la grève nationale. le 31 mai

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS