06252019Mar

Le Danemark déjoue un projet d'attentat et accuse le régime iranien

Le Danemark déjoue un projet d'attentat et accuse l'Iran

Avec AFP - Le Danemark a annoncé mardi le rappel de son ambassadeur à Téhéran après avoir déjoué un projet d'"attaque" sur son sol contre des opposants iraniens.

"Le Danemark ne peut en aucune façon tolérer que des individus liés aux services de renseignement iraniens fomentent des attaques contre des personnes" sur son territoire, a déclaré le chef de la diplomatie danoise Anders Samuelsen, lors d'une conférence de presse à Copenhague.

"C'est le gouvernement iranien, c'est l'Etat iranien qui est derrière" ce projet, a-t-il ajouté.

L'ambassadeur d'Iran à Copenhague a été convoqué dans l'après-midi au ministère des Affaires étrangères.

Selon les services du renseignement du pays scandinave, au moins un individu lié au renseignement iranien, arrêté le 21 octobre, projetait un attentat contre trois membres présumés du Mouvement arabe de lutte pour la libération d'Ahvaz résidant au Danemark.

Le chef du Renseignement danois (PET), Finn Borch Andersen, a révélé mardi matin qu'un Norvégien d'origine iranienne avait été arrêté le 21 octobre et placé en détention. Selon la Sûreté suédoise, il a été arrêté à Göteborg (sud-ouest de la Suède).

- La menace de nouvelles sanctions -

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a jugé sur son compte Twitter "inacceptable que l'Iran ou tout autre Etat étranger fomente des assassinats sur le sol danois" et indiqué que "des mesures contre l'Iran [seraient] discutées au sein de l'Union européenne".

Depuis Oslo où il participait à une rencontre de dirigeants d'Europe du nord, M. Rasmussen a rencontré son homologue britannique Theresa May qui selon lui a apporté "son soutien" au Danemark dans cette affaire.

"En étroite coopération avec le Royaume-Uni et d'autre pays, nous ferons face à l'Iran", a-t-il ajouté.

Son chef de la diplomatie a précisé qu'il évoquerait "dans les jours à venir" avec les "alliés et partenaires" du Danemark "d'éventuelles mesures" à l'encontre de Téhéran.

Le projet d'attentat au Danemark rappelle l'annonce fin juin des autorités françaises, selon lesquelles elles avaient déjoué un attentat organisé par les services de renseignements de Téhéran et visant un rassemblement en France d'un groupe d'opposants iraniens.

Un couple belge d'origine iranienne avait notamment été arrêté à Bruxelles en possession de 500 grammes de TATP, un explosif artisanal très instable, et un diplomate iranien, contact de ce couple, avait été interpellé en Allemagne.

Sur Twitter, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a "félicité" le Danemark, membre de l'Otan, pour l'arrestation "d'un assassin du régime iranien".

Il a appelé les alliés des Etats-Unis à "faire face à l'ensemble des menaces de l'Iran contre la paix et la sécurité". "Depuis 40 ans, l'Europe est la cible d'attaques terroristes sponsorisées par l'Iran", a-t-il ajouté. 

Les révélations des autorités danoises sur l'attentat déjoué interviennent après des semaines de spéculations médiatiques sur la paralysie partielle du Danemark le 28 septembre.

Les ponts entre les différentes îles du pays et avec la Suède avaient été fermés quelques heures par une chasse à l'homme d'une ampleur inédite, avec la mobilisation de centaines de policiers et de militaires. Il s'agissait alors de prévenir l'opération iranienne, a reconnu mardi le chef du Renseignement danois.

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS